Vers une reconnaissance au Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Depuis 1996, les alignements de Carnac sont inscrits sur la Liste indicative française du Patrimoine mondial de l’Unesco. Afin de faire aboutir l’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO de ces sites mégalithiques exceptionnels, l’association Paysages de Mégalithes de Carnac et du Sud Morbihan a été créée en décembre 2011.

Une candidature portée à l’échelle d’un vaste territoire

Nuit menhirs

CARNAC dispose d’un patrimoine mégalithique unique au monde.

Dans un souci de cohérence et d’adéquation aux nouvelles exigences de classement de l’UNESCO, les scientifiques ont préconisé le dépôt d’une candidature des sites mégalithiques à l’échelle d’un territoire plus vaste, le Sud du Morbihan.

Sur ce vaste territoire, 550 sites mégalithiques dont la diversité et les qualités esthétiques sont remarquables ont été identifiés par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne (DRAC). 166 de ces sites sont inscrits aux Monuments Historiques et 237 sont recensés sur l’Atlas des Patrimoines parmi les sites à conserver et à protéger.

Par l’association Paysages de Mégalithes et du Sud Morbihan

Réception Hôtel Tumulus 29 juin 2014

Yves COPPENS, paléontologue de renom, préside le comité scientifique de "Paysages de Mégalithes".

L’association œuvre donc pour la connaissance, la mise en valeur et la préservation du patrimoine mégalithique de Carnac et de 25 autres communes du Sud Morbihan : La Trinité-sur-Mer, Locmariaquer, Larmor-Baden, Arzon, Sarzeau, St-Gildas-de-Rhuys, Ile-aux-Moines, Ile-d’Arz, St-Pierre-Quiberon, Quiberon, Ile-d’Hoëdic, Ile-d’Houat, Le Bono, Crac’h, St-Philibert, Erdeven, Plouharnel, Belz, Etel, Ploemel, Baden, Arradon, Séné, St-Armel, Le Hézo.

Les gestionnaires de sites, le conservatoire du littoral, les trois communautés de communes concernées, le département et l’Etat sont également associés au projet.

Le siège de l’association se situe à Carnac, emblème de la richesse mégalithique du Morbihan, avec ses 4 000 menhirs répartis sur près de 4 km et 40 hectares.

Les orientations et les travaux de l'association sont décidés, contrôlés et validés par le comité scientifique de "Paysages de Mégalithes", placé sous l’autorité du Professeur paléontologue Yves COPPENS et présidé par le Maire, Olivier LEPICK. Jean-Baptiste GOULARD, en tant que Délégué général de l’association, est chargé de la cohérence générale des travaux et des relations avec les collectivités.

19 septembre O Lepick JB Goulard

Jean-Baptiste GOULARD, délégué général et Olivier LEPICK, Président de l’association.

Depuis 2015, l’association organise chaque été à Carnac, et dans d’autres sites mégalithiques du Morbihan, le festival Skedanoz, « Nuits scintillantes » en breton. Objectif : mettre en lumières ce patrimoine exceptionnel à la photographie, les nouvelles technologies (NAEXUS 2.0), les contes… La première édition, organisée en 2015, a réuni pas moins de 20 000 personnes.

Ce partenariat, comme d’autres, témoigne de l’attachement des acteurs locaux et des Carnacois à ce patrimoine unique et de leur volonté de le faire connaître et de le partager. En témoigne également, le rendez-vous proposé par l’Espace Culturel Terraqué, en 2015, dans le cadre de la Fête de la Bretagne, qui a fait revivre la tradition orale « La légende des menhirs », telle que racontée dans les alignements en 1964.

Skedanoz

Skedanoz

2016 marque une étape importante

Le 8 avril 2016, dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire de l’association Paysages de Mégalithes, le projet a été baptisé : « Mégalithes de Carnac, du Golfe du Morbihan et de la Baie de Quiberon ». Chaque mot a été pesé afin que chaque commune se reconnaisse dans ce label scientifique, culturel et patrimonial. 

Fin juin 2016, Jean-Yves Le Drian, Président de la Région Bretagne, a affirmé qu’il soutenait la proposition d'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO des mégalithes de Carnac et du Sud Morbihan.

En fin d’année, l’association a présenté une déclaration de valeur universelle exceptionnelle auprès du Ministère de la Culture, première étape du dépôt de candidature d’inscription au Patrimoine Mondial. Cette déclaration doit démontrer son caractère exceptionnel, universel, intègre et authentique. Cette demande de classement sera ensuite déposée sur liste indicative par le Ministère de la Culture qui recevra par la suite un dossier définitif du comité scientifique.

Ce dernier se concentre désormais sur l'élaboration d'un plan de gestion du bien.