Produits locaux sur nos marchés alimentaires : ouvrez l’œil !

> Retour à la liste

Citoyenneté, Achat responsable

Dans le cadre de son Programme Alimentaire Territorial, Auray Quiberon Terre Atlantique met en place des actions visant à rapprocher producteurs et consommateurs, à encourager une alimentation locale, de qualité et de saison, et à promouvoir les productions du territoire. Désormais, une signalétique permet d'identifier sur les marchés les produits locaux.

En ce sens, la Communauté de Communes déploie, dès cet été, des kits de signalétique visant à mieux identifier, sur les marchés, les producteurs des 24 Communes. Faire se rencontrer producteurs et consommateurs. En juin 2019, 475 habitants du territoire ont répondu à une enquête sur la consommation de produits locaux. Résultat : les clients ont exprimé leur souhait de mieux identifier les exploitants qui vendent leur production sur les marchés. Une volonté également formulée par les producteurs eux-mêmes qui ont participé à la conception des outils de promotion fournis par la Communauté de Communes et de l’identité visuelle permettant de les identifier sur les marchés.

« Je produis ici ! »

Logo_Produit ici

La formule « Je produis ici » habille d’ores et déjà les stands de 14 producteurs dont le siège de l’exploitation se situe sur l’une des 24 communes d’Auray Quiberon Terre Atlantique et qui proposent le fruit de leur production en vente directe sur les marchés. Banderoles, affiches, ardoises, pique-prix, badges, magnets, stickers... Cet été, il faudra ouvrir l’œil sur les marchés du territoire

Comment bénéficier de ce kit ?

Les producteurs locaux du territoire qui n’auraient pas encore sollicité leur kit de visibilité (financé par le Plan France Relance) peuvent s’adresser à Nadège Belloir, chargée de mission Agriculture et Alimentation d’Auray Quiberon Terre Atlantique à nadege.belloir@auray-quiberon.fr

Plus de 100 producteurs locaux sur le territoire

Fruits, légumes, plantes aromatiques, cidre, miels, huîtres, coquillages, produits laitiers, oeufs, viandes... Plus de cent producteurs locaux sont présents sur Auray Quiberon Terre Atlantique. Les adresses pour s’approvisionner directement chez les exploitants, sur les marchés, dans les magasins... sont réunies au sein du guide des producteurs disponible en ligne ou sur la carte interactive accessible sur www.je-vis-ici.fr

Les filières primaires au cœur de l’identité du territoire

« Les agriculteurs et conchyliculteurs jouent un rôle prépondérant sur la préservation du paysage, la qualité de notre cadre de vie, l’image du territoire, la dynamique de notre économie locale et la création d’emplois non délocalisables. Ces activités font partie intégrante de l’identité d’Auray Quiberon Terre Atlantique. Aussi, nous devons tout mettre en œuvre pour assurer le maintien durable de ces filières primaires, et accompagner les professionnels pour assurer la pérennité de leur activité » explique Philippe Le Ray, Président d’Auray Quiberon Terre Atlantique.

C’est quoi, le Programme Alimentaire Territorial ?

Retenue dans le cadre d’un Appel à Projets régional de l’ADEME et de la Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF), le Programme Alimentaire Territorial est le plan d’actions qui vise tout à la fois à développer et valoriser les ressources primaires du territoire, accompagner la mise en marché de ces filières, faciliter les débouchés locaux, et concevoir l’alimentation comme la colonne vertébrale d’un projet de développement territorial. Concrètement, il a pour objectif de :

  • promouvoir les produits locaux auprès des consommateurs (guides et site web, signalétique sur les marchés, outil facilitant les achats, les commandes et la logistique des livraisons...)
  • faciliter l’approvisionnement local dans les cantines scolaires (état des lieux de l’approvisionnement, opportunités de groupements d’achats de produits locaux, accompagnement des Communes dans la mise en conformité avec la loi EGALIM...)
  • participer à la préservation des terres agricoles (organisation d’ateliers de formation aux outils et dispositifs de veille foncière, de mise en réserve foncière et de lutte contre les friches...)
  • encourager l’installation et la transmission (soutien financier à l’installation des nouveaux agriculteurs et conchyliculteurs, accompagnement des agriculteurs vers le débouché de la restauration collective...)

Le secteur primaire, un poids économique non négligeable pour le Pays d’Auray

  • Une activité économique significative non délocalisable
  • 745 établissements (terre et mer) et plus de 1500 emplois- Un secteur vieillissant (18 % ont + de 57 ans, 50% ont plus de 50 ans)
  • Mais dynamique (chiffres Morbihan) : 43 installations en agriculture entre 2013 et 201, et entre 10 et 15 installations en ostréiculture par an
  • Un réseau de vente en circuits courts développé (43 % des entreprises concernés)
  • 50 fermes engagées en Bio soit 15 % des fermes du territoire
  • Une prépondérance de l’élevage (80 % des établissements) et des exploitations plutôt orientées vers la production de lait (34%)
  • Une diversité de production qui permet de proposer une gamme quasi complète et un bon écoulement de la production.