Opération de sensibilisation aux méfaits de l’alcool au volant

> Retour à la liste

Sécurité

A l'approche des fêtes, la Police municipale organise une action de sensibilisation à la sécurité routière relative aux méfaits de l’alcool au volant devant le supermarché "Super U" de Carnac. Objectif : sensibiliser les citoyens, à la veille du Réveillon, aux méfaits de l’alcool au volant, en testant leurs connaissances via un quizz et en leur remettant un éthylotest.

L’alcool, c’est bien connu, est la cause des accidents de la route les plus graves : il serait responsable d’environ 40% des décès. Pourtant, les mauvaises pratiques persistent : chez les 18-24 ans, plus d’un conducteur sur 3 admet avoir déjà conduit en ayant dépassé le taux autorisé de 0,5g/l d’alcool dans le sang. Tous âges confondus, 60% des automobilistes reconnaissent avoir déjà conduit sous l’emprise de l’alcool au moins une fois. Mais ce sont bien les jeunes qui sont les plus touchés par les accidents : 21% des accidents mortels concernent des personnes entre 18 et 24 ans.

Pour réduire le nombre d’accidents, de nombreuses campagnes médiatiques ont été mises en place pour informer, prévenir et sensibiliser les gens aux dangers de l’alcool. Il est notamment préconisé, lorsqu’on sort le soir, de s’assurer qu’un des passagers du véhicule utilisé restera sobre jusqu’à l’heure du retour. Des campagnes dans ce sens existent depuis de nombreuses années, et désignent le conducteur sous le grade de « capitaine de soirée ». Une façon de valoriser celui qui sacrifie un peu de son plaisir pour garantir la sécurité de tous. Ce capitaine est désormais affublé d’un sobriquet qui varie selon les pays : en Belgique et aux Pays-Bas, il est appelé Bob (pour « Bewust onbeschonken bestuurder », c’est-à-dire « Conducteur non alcoolisé conscient »), au Luxembourg on le baptise Raoul, et en Suisse on dit qu’il s’agit de « L’Ange ». En France, le Capitaine de Soirée porte le nom de Sam depuis 2005. Sam ? Comme le pirate de dessin animé ? Non, comme « Sans Accident Mortel ». Forcément, c’est préférable. La campagne de Sam utilise le même slogan depuis dix ans, dont la simplicité fait toute l’efficacité : « Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas

Selon la Sécurité Routière, l’alcool est l’une des premières causes de mortalité sur la route :

- l'alcool est responsable de 30% de la mortalité routière ;
- le risque d'être responsable d'un accident mortel est multiplié par 17,8 chez les conducteurs alcoolisés
- les accidents impliquant de l'alcool sont plus graves que les autres : le nombre de personnes tuées pour 100 blessés hospitalisés est de 23 pour les accidents avec alcool contre 10 pour les accidents sans alcool.

Même à petite dose, l’alcool agit directement sur le cerveau. A partir de 0,5 g/l, les risques sont réels :

- Le champ visuel est rétréci ;
- La perception du relief, de la profondeur et des distances est modifiée ;
- La sensibilité à l'éblouissement est plus importante ;
- La vigilance et la résistance à la fatigue diminuent ;
- La coordination des mouvements est perturbée ;
- L’effet désinhibant de l'alcool amène le conducteur à sous-évaluer les risques et à surestimer ses capacités.

Pour rappel, en France, il est interdit de conduire avec un taux d’alcool dans le sang supérieur à 0,5 g/l.

Être acteur de sa sécurité et de celle des autres

Alors le 24 ou le 31 au soir, comme tous les autres jours, celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas :

- Je désigne mon capitaine de soirée

Être Sam c’est faire un choix, s’assurer que tous ses amis rentrent chez eux sains et saufs.

- Je souffle avant de prendre le volant

Si j’ai dépassé la limite d’alcool autorisée, je sollicite des amis qui n’ont pas bu pour me raccompagner, j’utilise les transports en commun ou un taxi.

- Je retiens un ami qui a bu

Comme je ne laisse pas un ami qui a bu reprendre le volant, je refuse de monter dans un véhicule dont le conducteur n’est pas en état de conduire.

Pour Gérard MARCALBERT, Adjoint en charge de la sécurité et des Travaux, le mot d’ordre est simple : « Si l’on doit prendre le volant, il n’y a aucune autre alternative, il faut éviter toute consommation de boissons alcoolisées. Désigner SAM, permet très souvent d’éviter le pire que l’on regrette toute une vie. Sam vous protègera et peut rallonger votre vie. »

La municipalité remercie le magasin Super U d’avoir autorisé l’organisation de cette sensibilisation à la sécurité routière au sein de son établissement.