La statuette St-Cornély a retrouvé son clocher

> Retour à la liste

Patrimoine

Depuis octobre dernier, la statuette St-Cornély, ornant la façade de l'église du même nom, était placée, avec ses deux panneaux représentant les Alignements et ses ornements, en restauration, dans l'atelier de Guylaine Mary, Carnacoise et Restauratrice-Conservatrice du Patrimoine, spécialité "Sculpture". En ce début du mois de juin, la statuette et ses ornements viennent de retrouver leur lieu d'origine.

Une statuette assez contemporaine

Ornelments de la statuette St-Cornély

D'environ deux mètres de haut, la statuette a été sculptée en bois exotique par Guy Keraudran, sculpteur de Plouharnel, dans les années 1980. Elle serait la copie d'une sculpture sur pierre, plus ancienne, datant du XVIIIème siècle, placée aujourd'hui au sein de la chapelle de St-Colomban. Celle-ci aurait auparavant orné l'église St-Cornély avant d'être abîmée au bras.

Le travail de restauration de la sculpture en bois a consisté à enlever (notamment) toutes les mousses et lichens présents sur la statuette, à traiter le bois ainsi qu'à renforcer les parties fragilisées : épaule gauche, socle. Les interventions de la restauratrice permettent de prolonger la vie de cette sculpture pour au moins 10 ans.

IMG_6719S

Sculpture en bois, en cours de restauration, qui orne d'ordinaire la façade de l'église St-Cornély

À l'étude

La municipalité, attachée à la préservation du patrimoine carnacois, va étudier, dans le cadre d'une rénovation future de l'église St-Cornély,  la possibilité faire faire une réplique à l'identique de la sculpture en résine ainsi que des deux tableaux.

IMG_6732S

Les élus en visite dans l'atelier de Guylaine Mary

IMG_6728S

Les élus en visite dans l'atelier de Guylaine Mary

        

Accédez à plus de photos

La légende de St-Cornély

Saint Cornély était pape à Rome. Persécuté par un empereur romain, il quitta la ville accompagné de deux bœufs qui portaient ses bagages et lui servaient de monture, lorsqu’il était fatigué. Poursuivi par les soldats Romains, il s’enfuit à travers la Gaule vers les pays du soleil couchant. Arrivé dans la région Carnacoise, il pense s’arrêter au village du Moustoir où les gens l’ont bien accueilli. Mais entendant une jeune fille blasphémer et insulter sa mère il reprend sa course fugitive.

Il parvient au sommet d’une colline. Devant lui, l’océan qui lui coupe la route, derrière lui, l’armée de ses poursuivants. Alors, il se retourne et levant la main vers le ciel, il transforme les soldats Romains en pierres.

A l’endroit où il s’arrêta fut édifiée une église en son honneur et l’on donna le nom de Soudarded Sant Kornely (Soldats de Saint Cornély) à ces longues rangées de menhirs où, dit-on, « les jours de tempête leurs âmes viennent encore rôder ».

 

Sans titre-1

Guylaine MARY, en charge de la restauration de la statuette St-Cornély

Focus sur la restauratrice Guylaine Mary

Conservatrice restauratrice du Patrimoine, Guylaine Mary a déjà restauré à Carnac le buste reliquaire de l'église St-Cornély. Agréée Musées de France, elle a également participé au moulage de stèles gravées pour le Musée de Préhistoire. Elle restaure le patrimoine breton et d'ailleurs, se rend in situ pour des constats d'état (notamment) d'expositions amenées à voyager dans des Musées (Ex: Musée Pompidou à Paris etc.), enseigne dans la Capitale à l'Institut National du Patrimoine. Pour effectuer la restauration de la statuette St-Cornély, elle travaille en collaboration avec Irina Arnould, également Restauratrice du Patrimoine à Pluneret.