La Police municipale patrouille de nuit

> Retour à la liste

Sécurité

Les rondes nocturnes de la police municipale sont reconduites. Effectif depuis le week-end de Pâques, ce dispositif appelé « Brigade de nuit » intensifie son action pendant l'été. Il vise à limiter les nuisances sonores et autres incivilités sur notre territoire.

Des rondes de nuit en avant saison qui s’intensifient pendant l’été

Réputée pour son cadre et sa qualité de vie, Carnac offre une palette d’activités festives et de loisirs qui ne manquent pas d’attirer les visiteurs.

Afin de canaliser l’afflux de population et de maintenir la tranquillité publique, deux agentsde la police municipale (un titulaire et un « Assistant Temporaire de Police Municipale ») assurent une surveillance du territoire de 22h30 à 6h du matin, deux à trois nuits par semaine (fréquence variable en fonction des jours fériés et de la fréquentation de la station), le plus souvent les week-ends, avant l’été. Ce dispositif nécessite le recrutement par la Ville de 2 ATPM qui se relaient à tour de rôle. Elle peut être sollicitée par l’Appel du 17.

Cette surveillance par les agents de la police municipale se poursuit et s’intensifie jusqu’à la fin de l’été. En juillet et août, la brigade de nuit va en effet assurer une présence 24h sur 24h et 7 jours sur 7 sur l’ensemble du territoire en prenant le relai de la brigade de jour. L’effectif est alors renforcé par le recrutement de 4 ATPM au lieu de 2.

La patrouille de nuit se compose alors de 3 à 4 personnes. Elle intervient en complément du service de transport nocturne collectif Carnoz, qui permet de sécuriser le retour des noctambules, tout en assurant la quiétude des habitants.

Un service de proximité, réactif et complémentaire à celui de la gendarmerie

Dans le cadre de ces rondes nocturnes, les interventions des agents de police municipale,majoritairement préventives, consistent essentiellement à limiter les nuisances sonores et à faire respecter l’arrêté municipal interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique. Pris sur le fait, les consommateurs d’alcool sont invités à se dessaisir de leurs boissons en vidant leurs bouteilles sur place.

La présence des agents sur le terrain a un effet dissuasif, permet de privilégier le dialogue et de renforcer la réactivité de la police municipale.

Leur rapidité d’exécution est mise au service de la population, mais également des pompiers et des services de gendarmerie. En effet, ces derniers effectuent également des rondes de nuit mais sur un périmètre beaucoup plus vaste que celui de Carnac (de Quiberon à Saint-Philibert), ce qui les oblige à prioriser leurs interventions et à faire appel, au besoin, à la patrouille de nuit de la police municipale. En composant le 17, les administrés contactent le Centre Opérationnel de Régulation de la Gendarmerie (CORG) qui peut ainsi solliciter l’intervention de la patrouille de nuit de la police municipale.

Objectif : assurer aux concitoyens une sécurité de proximité réactive, complémentaire à celle de la gendarmerie.

Des moyens complémentaires

Tout ce dispositif de sécurité est renforcé à partir de l’été par des réunions hebdomadaires programmées en mairie avec  l’ensemble des acteurs de la sécurité du territoire (police municipale, gendarmerie, sécurité des plages, pompiers, etc…) coordonnée par Gérard Marcalbert, conseiller municipal délégué à la sécurité.

La mise en service de 26 caméras de vidéo-protection, apporte une aide complémentaire aux services de police municipale et de gendarmerie.Dissuasives, ces caméras permettent de limiter les incivilités mais aussi de résoudre les affaires. Ce dispositif est placé sous le contrôle d’un comité d’éthique.

Entre le 1er juillet et le 31 août,  à tout moment, en dehors des heures d’ouverture du poste de police municipale, vous pouvez contacter :
- la police municipale au 06 74 53 65 73
- l’élu d’astreinte au 06 48 83 24 01.