Frelon asiatique : confectionnez vos pièges !

> Retour à la liste

Environnement & cadre de vie

Le frelon asiatique représente un danger pour notre environnement. Bien que, pour la première fois depuis son arrivée sur le territoire en 2011, le FDGDON ait constaté une baisse des populations, la lutte doit se poursuivre.

Pourquoi piéger ?

Le piège est indispensable pour attraper les reines qui ont une alimentation sucrée.

Il est recommandé de les disposer dès à présent jusqu’à l’été afin de piéger les reines et d’agir rapidement avant toute prolifération. C’est l’époque aussi pour regarder s’il n’existe pas un nid primaire autour de la maison pour les détruire au plus vite.

C’est ainsi que le premier nid primaire a été détruit ce vendredi matin à Carnac. Il avait élu domicile dans un volet roulant.

Comment confectionner son piège ? 

On peut utiliser des pièges achetés dans le commerce mais il est tout aussi simple de le fabriquer avec des bouteilles en plastique.

Il est conseillé de percer des trous calibrés de 5 mm à 5,5 mm afin de permettre aux autres espèces de s’échapper.

Création d'un piège à frelons

L’appât est constitué de 2/3 de bière, 1/3 de sirop de framboise ou cassis ou grenadine etc… Le sucre attire les insectes mais l’alcool est répulsif pour les non ciblés (abeilles, guêpes etc…).

Pour une meilleure efficacité il est conseillé de changer le mélange tous les 8-10 jours et d’y laisser quelques frelons asiatiques, cela attire les autres.

L’idéal est de déposer les pièges près d’un ancien nid, d’arbres à fleurs, d’un composteur, d’un lieu de stockage de matériel apicole ou d’un endroit exposé au soleil.

La destruction des nids

Nid Primaire

Le nid primaire souvent proche des habitations et à l’abri (cabanon, auvent, …) doit être détruit impérativement tôt le matin ou le soir afin d’éliminer la reine. Toute destruction dans la journée en l’absence de la reine est inutile, celle-ci reconstruira très rapidement un nouveau nid primaire qui donnera par la suite un nid secondaire beaucoup plus important et plus couteux à détruire. On peut écraser le nid et la reine avec un objet plat ou à l’aide d’un bocal, d’un sachet, l’enfermer rapidement et le décrocher en prenant soin de fermer le tout et de le détruire. On peut également utiliser un insecticide. L’observation au printemps de ses bâtiments (porche, cabane, etc…) peut permettre de trouver davantage de nids primaires et donc d’éviter la multiplication des nids secondaires contenant de futures reines.

Nid Secondaire

Le nid secondaire, réalisé à la cime des arbres, dans les haies, à l’intérieur des bâtiments, doit être éliminé par des professionnels pour des raisons de sécurité. La période de destruction des nids s’étale de Mai à fin Novembre. Après cette date, les individus éventuellement présents dans les nids étant voués à mourir, la destruction n’est pas justifiée. Une liste de désinsectiseurs professionnels est disponible en mairie.

La ville de Carnac mobilisée

La ville a de son côté installé une vingtaine de pièges en divers lieux. Il est important que les carnacois prennent le relais en complétant ce dispositif.

En cas de doute ou pour toute question deux élus sont référents pour le frelon asiatique sur le territoire : Karine Le Dévéhat et Gérard Marcalbert, n’hésitez pas à les contacter au 02.97.52.06.86.

La ville dispose par ailleurs d’une liste de désinsectiseurs à contacter en cas de besoin.

Vous pouvez également contacter la FGDON : 02 97 69 28 70 ou accueil@fdgdon56.fr

N’hésitez pas à informer la Mairie lorsque vous détruisez ou faites détruire un nid afin d’opérer un suivi.