Devenir du tire-bouchon : concertation publique jusqu'au 30 septembre

> Retour à la liste

mobilités

Depuis le 1er septembre, la Communauté de Communes Auray Quiberon Terre Atlantique, la Région Bretagne et l’État ont lancé la phase 2 de l’étude visant à définir des solutions concrètes, réalisables, durables et adaptées pour fluidifier les déplacements sur l’axe Auray-Quiberon-les îles. Objectif : associer largement la population pour définir et préciser les contours d’un scénario de mobilité qui réponde au mieux aux besoins des usagers hiver comme été.

Train, tram-train, voie dédiée aux transports collectifs routiers : 3 orientations à interroger

La 1ere phase diagnostic de l’étude a permis aux partenaires (État, Région Bretagne, Auray Quiberon Terre Atlantique, bureaux d’études Transamo, Eol, Biotope et Logicités, Centre d’Études et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement, Département du Morbihan, SNCF, Communes et CCBI) de définir les contours de solutions réalisables et de déterminer les conditions du maintien du tire-bouchon en intégrant les réglementations urbanistiques, exigences environnementales, contraintes foncières et financières, forte saisonnalité, problématiques liées au transport de marchandises… En mars 2021, 3 scénarios se dessinent autour de moyens de déplacements distincts dont il convient de préciser les modalités de fonctionnement et les connexions avec les autres modes de déplacement : le maintien du ferroviaire, l’évolution vers le tram-train, ou une voie dédiée aux transports collectifs routiers.

Définir et préciser le meilleur scénario avec les entreprises et les usagers

Cette 2e phase de concertation, qui a dû être repoussée pour tenir compte du contexte sanitaire, se déroulera du 1er au 30 septembre. Objectif : associer largement les usagers, habitants, résidents secondaires, visiteurs et acteurs économiques, pour définir et préciser un scénario évolutif qui réponde au mieux à leurs différents besoins tout au long de l’année.

A quelles conditions un transport en commun entre Quiberon et Auray répondrait-il mieux à vos besoins ? Quels moyens de transport utilisez-vous principalement pour aller travailler ? Quel mode de transport aurait votre préférence pour relier la presqu'île de Quiberon à Auray ? A quelle fréquence l’utiliseriez-vous ? Quelles sont vos contraintes en termes de mobilité ? Seriez-vous prêts à utiliser plusieurs modes de déplacements ? Lesquels, et à quelles conditions ?

Pour recueillir les avis de la population et des entreprises, la Communauté de Communes organise :

  • Du 1er au 30 septembre : 1 questionnaire en ligne accessible à tous via https://fr.surveymonkey.com/r/AurayQuiberonLesIles 
  • Jeudi 9 septembre de 18h à 20h à Brec’h : 1 atelier participatif dédié aux acteurs économiques, sur invitation
  • Samedi 11 septembre de 9h30 à 11h30 à Saint-Pierre Quiberon : 1 atelier participatif dédié au grand public sur inscription via www.auray-quiberon.fr

« A ce jour, nous disposons déjà d’une vision quantitative très précise des flux de déplacement sur cet axe. Il nous manque aujourd’hui une analyse sociologique sur les usages, les freins et les difficultés rencontrées. Cette consultation et ces temps d’échanges vont nous permettre de finaliser la compréhension des besoins des usagers pour leurs déplacements professionnels, personnels et de loisirs, pour retenir et préciser le meilleur scénario, ainsi que les types de transport à privilégier, les connexions entre eux, les amplitudes horaires,

les fréquences. Cette concertation doit nous permettre de déterminer à quelles conditions le « tire-bouchon » peut répondre à d’autres besoins que ceux de la clientèle touristique saisonnière et devenir une véritable solution adaptée aux besoins du quotidien pour les voyageurs et les marchandises, à l’année. C’est indispensable pour définir les solutions concrètes les plus adaptées et surtout réalisables au regard des très nombreuses contraintes techniques, réglementaires et environnementales, d’autant que les investissements à prévoir sont colossaux »précise Fabrice Robelet, Vice-président en charge des infrastructures et des mobilités.

Une contribution nécessaire pour finaliser le plan d’actions à la fin de l’année

Suivra ensuite la 3e et dernière phase relative à l’approfondissement du scénario retenu, et sa validation sur tous les plans, qu’ils soient techniques, financiers et de montage juridique entre les acteurs de la mobilité du territoire.

Une priorité pour le développement du territoire

Dans le cadre de son schéma de développement touristique approuvé en octobre 2018, et de sa stratégie mobilité durable élaborée en concertation avec la population, Auray Quiberon Terre Atlantique s’est donnée pour objectif de fluidifier le trafic entre Auray et Quiberon et de faire de cet axe la colonne vertébrale du développement économique du territoire, tout en favorisant les alternatives à la voiture individuelle et les modes de déplacement innovants.