CORONAVIRUS : port du masque obligatoire sur le marché

> Retour à la liste

Crise sanitaire, Citoyenneté

+110 : c’est le nombre de nouvelles personnes contaminées au virus de la Covid-19 en seulement 5 jours, entre le vendredi 10 et le mercredi 15 juillet, en Bretagne (Données de l’Agence Régionale de Santé Bretagne). Face à cette résurgence de l’épidémie, au risque que peut comporter l’arrivée d’une seconde vague de contamination en France, le Président de la République a annoncé, le 14 juillet dernier, que le port du masque serait obligatoire, dans les lieux clos accueillant du public, à compter du 1er août prochain. Mais c’est sans plus attendre, que la Ville de Carnac impose, de nouveau, le port du masque sur son marché du mercredi et du dimanche matin.

Cette obligation s’applique aux personnes âgées de plus de 10 ans.

UN DOUBLE OBJECTIF

Il s’agit, d’une part, de protéger la santé des Carnacois et touristes de passage. Car même organisés en plein air, les marchés ne permettent pas toujours, en fonction de l’affluence qu’ils connaissent, de respecter la distanciation sociale.

Le second objectif vise à assurer l’harmonisation de la règlementation, en matière sanitaire, des marchés communaux de la Baie de Quiberon. Les communes de Quiberon et de la Trinité-Sur-Mer ont également pris un arrêté, en faveur du port obligatoire du masque, pour leur marché respectif.

UN APPEL AU RESPECT SCRUPULEUX DES GESTES BARRIÈRES
UNE RESPONSABILITÉ COLLECTIVE

La commune recommande à chacun :
- d’appliquer dès maintenant le port du masque dans les espaces clos
- de poursuivre scrupuleusement l’application des gestes barrières.

Pour rappel, à ce jour, le Coronavirus a tué 260 personnes en Bretagne.

À SAVOIR

Le marché de Carnac a lieu toute l’année, les mercredis et dimanches matins, dans le bourg de la commune, Place St-Fiacre. Il accueille chaque été près de 200 commerces ambulants dans le domaine de l’artisanat, de l’alimentaire, de la mode etc.

Les animaux, mêmes tenus en laisse, sont interdits sur l’emprise du marché (sauf les chiens guide d’aveugle) ainsi que la circulation des vélos.

Le non-respect de cette règlementation (port du masque obligatoire OU interdiction des chiens même tenus en laisse OU des vélos en circulation sur l’emprise du marché) est passible d’une amende de 38 euros (arrêté municipal 2020-431) pouvant atteindre les 135 euros après parution du décret national.